Blog

ÉvènementsNos projets
ven 22 décembre 2017, 15h58
Posté par Sophie

Journée portes ouvertes à la Zac des Coteaux

Ecologie Urbaine & Citoyenne a participé à la journée portes ouvertes de la Zac des Coteaux à Torcy.

Journée portes ouvertes Torcy

L’Epamarne a placé la biodiversité au cœur de sa conception du développement urbain. Le pari d’améliorer les écosystèmes existants tout en construisant est aujourd’hui sur la voie du succès grâce à la future réalisation sur la ZAC des Coteaux de la Marne à Torcy d’une programmation urbaine sur 14 ha dont plus de 30 % seront dédiés aux continuités écologiques.

ÉvènementsNos projets
mer 29 novembre 2017, 15h43
Posté par Sophie

Signature de la Charte Ecoquartier

Le 24 novembre, en présence du Ministère de la Cohésion des Territoires, et après une visite du quartier, Jean-Baptiste Rey, Directeur général adjoint EPAMARNE/EPAFRANCE et Christian Robache, Maire de Montevrain, ont signé la Charte Ecoquartier du Ministère. Une nouvelle étape est franchie ! Il s’agit à présent de préparer la candidature à l’étape 3 « livré » en 2018.

Une boîte à outils d’évaluation du quartier a ainsi été présentée par Ecologie Urbaine & Citoyenne, en charge des questions environnementales et de la concertation sur le quartier.

Évènements
lun 18 septembre 2017, 11h38
Posté par Sophie

C’est la rentrée !

Voyages, R&D, déménagement… la nouvelle année s’annonce chargée mais pleine de nouveautés pour Ecologie Urbaine et Citoyenne !

back-to-school-2628013_1920

Après une pause estivale bien méritée, l’équipe d’EU&C est rentrée remplie d’énergie et des projets plein la tête. Toujours présents à Paris et Toulouse, nous allons bientôt visiter Berlin et Shanghai car l’urbanisme n’a pas de frontières. Et c’est dans cet esprit que nous renforçons notre collaboration avec une startup de développeurs web qui nous appuie sur nos projets numériques.

A Ecologie Urbaine & Citoyenne, nous croyons à l’importance de la R&D et c’est pourquoi nous travaillons sur des projets innovants en interne. Parmi eux, nous terminons le « PoC » (Proof of concept) de notre boite à outils numérique d’évaluation des projets d’aménagement. Nous vous en parlerons plus en détail bientôt !

Nous renforçons aussi notre présence à Bordeaux, avec l’arrivée d’Alexia dans l’équipe. Alexia est urbaniste et géographe et travaille notamment sur l’animation du réseau métiers Métropole Ecologie et Durable.

Et « last but not least » comme disent nos amis anglais : les bureaux parisiens déménagent ! Plus grands, plus verts et plus lumineux, les nouveaux locaux seront situés à Montreuil, à deux pas de la Mairie.

C’est donc avec enthousiasme que toute l’équipe d’EU&C vous souhaite une bonne et heureuse rentrée !

ÉvènementsNos projets
lun 6 juin 2016, 9h53
Posté par Sophie

Quand les habitants construisent leur Agenda 21

Lors de la semaine du développement durable, Ecologie Urbaine a fait participer les habitants à l’élaboration du plan d’action pour l’Agenda 21 de Mérignac.

Les habitants ont pu redécouvrir de manière différente leurs habitudes alimentaires.
Les habitants ont pu redécouvrir de manière différente leurs habitudes alimentaires.

Cinq stands pour présenter et faire réfléchir les habitants sur le développement durable et sur quatre thématiques : ville zéro déchet, à énergie positive, déplacements et alimentation. Histoire de casser le cycle des réunions publiques auxquelles seuls les habitants déjà sensibilisés participent, Ecologie Urbaine, qui appuie la Ville de Mérignac dans l’élaboration de son Agenda 21, est allé s’installer au beau milieu de la place du marché samedi matin, à la rencontre des habitants.

Ces stands, chacun animés par trois à cinq personnes, ont permis aux passants de participer aux animations ludiques et de voter pour les actions à mettre en place par la ville. Le jeu de l’alimentation par exemple a rencontré un franc succès. A l’aide d’un jeu de cartes, les habitants devaient composer leurs menus sur une journée complète. Les mêmes menus étaient ensuite recomposés avec un autre jeu de carte qui comportait en plus les chiffres des calories et des équivalences émission de gaz à effet de serre de chaque aliment. Chacun a pu ainsi mieux se rendre compte de ce qu’il ou elle mangeait, et se rendre compte que le choix alimentaire avait un gros impact sur le climat.

L’idée de cette fête était bien sûr d’aller à la rencontre des gens. Et pour bien préparer cet évènement, Ecologie Urbaine s’est associé avec un panel d’habitants de la ville qui avaient déjà travaillé sur le magazine municipal ou qui étaient intéressés par le sujet. Après leur avoir présenté le travail qui avait été fait et les idées auxquelles Ecologie Urbaine avait abouti, le panel a choisi les thèmes qui lui semblaient les plus importants et que les habitants pourraient eux-mêmes porter. Enfin, les participants sont même allés plus loin en se portant volontaires pour accompagner les membres d’Ecologie Urbaine et de la ville afin d’animer les stands le samedi matin.

Une journée très conviviale (malgré un temps maussade), qui a permis de toucher des gens un peu différents que d’habitude. Certains ont même été surpris de ce qu’ils ont découvert à travers les animations. Et de son côté, Ecologie Urbaine va maintenant pouvoir intégrer les suggestions des habitants dans le plan de l’Agenda 21 de Mérignac.

A gauche, les habitants votaient pour les actions qui leur semblaient les plus importantes. A droite : ils pouvaient ajouter les actions auxquelles ils pensaient.
A gauche, les habitants votaient pour les actions qui leur semblaient les plus importantes. A droite : ils pouvaient ajouter les actions auxquelles ils pensaient.
Évènements
mer 13 janvier 2016, 11h30
Posté par Sophie

Ideas Laboratory imagine les villes de demain

Le « Ideas Laboratory », « plateau d’innovation mutualisé » rassemblant experts, industriels et chercheurs, s’est penché sur la ville de demain. Baptisé « Cité 2030 », ce projet mené en mode collaboratif avec les 50 participants a publié ses premiers résultats.

Cite 2030

« A Self City,  la démocratie participative, la solidarité économique et sociale, le souci de l’environnement et l’économie circulaire sont les bannières de la ville. »

C’est ainsi que se présente « SeflCity », la « ville-réseau de villages solidaires et durables », l’un des quatre concepts de villes futuristes inventés par le Ideas Laboratory et ses partenaires. Dans cette ville qui pense « petit et proche », les citoyens peuvent mettre leur vélo dans les trams adaptés et arroser leur jardin citadin grâce à la récupération des eaux de pluie.

Initié en 2011, le projet Cité 2030 rassemble 50 participants aux profils variés (grands groupes français, R&D, université…). Leur but : imaginer à quoi pourraient ressembler les usages dans les villes de demain. Pour cela, ils se sont penchés sur les fonctions clés d’une ville (le commerce, le travail, les loisirs…) afin d’inventer ce dont les citoyens de demain auront besoin et envie. Il en est ressorti une vingtaine de concepts, allant de la mobilité partagée (avec des trams adaptés aux vélos) jusqu’à la médecine en ligne.

Les quatre villes imaginées :

– Planet City : la ville du smart sweet home

– Castle city : une ville forte active et attractive

– Self City : la ville réseau de villages solidaires et durables

– Patchwork City : la ville aux quartiers spécialisés et privatisés

Certains des concepts proposés par Cité 2030 seront expérimentés afin d’évaluer l’appétence du public pour les ruptures d’usage qu’ils pourraient entrainer. Le développement technologique nécessaire aux concepts les plus intéressants sera ensuite confié aux laboratoires partenaires d’Ideas Lab.

ÉvènementsNos projets
mer 13 janvier 2016, 9h53
Posté par Sophie

Les habitants, véritables experts d’usage de la rénovation énergétique

L’Union Sociale pour l’Habitat (USH) et le Plan Urbanisme Construction Architecture (Puca) ont publié un guide de bonnes pratiques à usage des organismes Hlm, conçu avec Ecologie Urbaine.

USH-présentation_rapport-270315

Aujourd’hui, la rénovation énergétique des logements est un enjeu majeur des organismes de logement social. La participation des habitants conditionne la réussite des projets d’une part parce que le confort et la qualité de vie sont des objectifs très interdépendants de la performance énergétique, et d’autre part parce que les habitants sont les acteurs les plus influents de la réduction des consommations  énergétiques de leur logement.

Dans le cadre du programme REHA (Requalification à haute performance énergétique de l’habitat), l’USH et le PUCA se sont associés les services d’Ecologie Urbaine pour concevoir un guide pour faire participer les habitants aux opérations de rénovation énergétique de leur bâtiment.

Le guide met l’usager au cœur de la rénovation énergétique et propose les 8 clés pour une opération réussie en s’appuyant sur des exemples de démarches participatives françaises et étrangères. Une boite à outil pédagogique et opérationnelle est déclinée par grandes phases de l’opération de rénovation pour permettre aux habitants de devenir de véritables experts d’usage .

Les solutions proposées peuvent être utilisées de manière indépendante les unes des autres. Elles sont utilisables dans les opérations dont le caractère énergétique est dominant mais aussi dans le cadre de requalification visant une approche plus globale de l’habitat.

Pour réussir, la participation des habitants doit être définie, explique le guide, en amont de l’opération. Il s’agit d’établir une stratégie qui servira de fil conducteur. Celle-ci doit notamment établir les moyens à consacrer à la démarche (comme par exemple un budget participatif géré par les habitants), la formation à prévoir pour que les usagers puissent s’exprimer en tant qu’experts, l’animation à prévoir tout au long de l’opération, etc.

Pour en savoir plus : le guide complet « Transformation du bâti et amélioration énergétique : comment impliquer les habitants ? ».

ÉvènementsNos projets
mar 29 décembre 2015, 11h01
Posté par Sophie

Pour une démocratie contributive dès aujourd’hui !

L’Arene Ile-de-France lance un appel à manifestation à partir d’une boite à outil co-conçue avec Ecologie Urbaine.

techno+pictos

 

Construire le futur de sa région doit être l’affaire de tous. C’est dans cette perspective que l’ARENE Île-de-France a engagé une démarche prospective avec le sujet : « Pour une démocratie contributive dans les projets de transition écologique d’ici 2025 en Île-de-France ». Ecologie Urbaine a accompagné l’ARENE dans cette aventure.

La démarche doit permettre le renouveau des pratiques démocratiques et en particulier le passage à la gouvernance et action partagées. Cette démocratie contributive a pour but de sensibiliser et d’inviter différents acteurs à expérimenter de nouvelles formes de partenariats et de contribution.

Ecologie Urbaine a participé à la conception « in vivo » de la boite à outils « démocratie contributive ». Il s’agit  d’immerger les participants dans quatre visions contrastées du territoire en 2025 afin d’imaginer les futurs possibles et souhaités : le « monde de l’alternative », le « monde de la technologie », le « monde du statu quo », et le « monde de la catastrophe ». La progression s’effectue sous la forme d’ateliers qui permettent d’aborder les questions suivantes :

  1. « Quels futurs possibles ? »
  2. « Quelle résilience de ces futurs possibles ? »
  3. « Quelles formes de contribution dans ces futurs possibles ? »
  4. « Quels futurs souhaitables ? »
  5. « Comment y parvenir ? »

À la fin des cinq ateliers, une feuille de route est définie collectivement. Elle identifie les leviers d’actions à enclencher sur les territoires pour aller vers le scénario souhaité pour 2025.

Aujourd’hui, et à partir de cette démarche prospective, l’ARENE lance un appel à manifestation d’intérêt visant à soutenir le développement de pratiques innovantes de démocratie locale en proposant la mise en place d’expérimentations autour de la démocratie contributive. Il s’adresse aux collectivités locales, associations ou tout acteur francilien désireux de développer ces pratiques sur son territoire.

Deux types d’expérimentations sont proposés :

– Type 1 : approfondir et développer localement une des initiatives développées dans le scénario régional 2025.

– Type 2 : créer un scénario local « quelle démocratie en 2025 sur mon territoire ? », généraliste ou thématisé, via la démarche prospective que nous avons développée.

Cet appel à manifestation d’intérêt vise à trouver des territoires d’expérimentations de 6 à 12 mois en Île-de-France. Cet appel à manifestation se clôture le 31 janvier 2016, et le lancement des expérimentations se fera en mars 2016.

Pour en savoir plus : le site de l’Arene.

Évènements
lun 8 juin 2015, 15h05
Posté par Sophie

La Fing sort son rapport sur les Transitions

Et si on jouait à imaginer les transitions

transition

La Fing (Fondation Internet Nouvelle Génération) a publié en avril « Transitions », son cahier d’enjeux autour des questions de transitions liées au numérique. Depuis maintenant cinq cycles, elle travaille à « identifier les questions numériques à venir » et « imaginer les manières d’y répondre » à travers une démarche collective et multidisciplinaire. Elle se propose ainsi, via différents sujets et supports, de relier le numérique aux grands défis du siècle (économiques, sociaux et environnementaux). En 2014, la Fing se penche sur la question de la transition et s’interroge sur comment chacun d’entre nous peut être actif dans les transitions qui le concernent, qu’elles soient écologique, économique, démocratique…

Pour la Fing, « la plupart des transitions souhaitables, notamment la transition écologique, savent raconter leur but, mais échouent à définir un chemin. La transition numérique, c’est le contraire. » Elle s’est donc attelé à faire rencontrer ces deux espèces de transitions en 2014 et 2015 où elle organise 10 ateliers et fait se rencontrer plus de 400 participants. Les questions et propositions qui en sortent lui fournissent une « matière contributive riche » à partir de laquelle elle crée une boite à outils que chacun peut utiliser collectivement ou individuellement. Cinq domaines sont considérés : le Travail, l’Ecole, la Ville, les Territoires, l’Action publique.

Et pour inciter les citoyens à réfléchir activement aux systèmes dont ils font partis, la Fing a créé « Le jeu de la transition ». Celui-ci invite les participants à raconter un ou plusieurs récit(s) de la transition d’un des cinq domaines retenus par la Fing. Le but : arriver à un futur système « plausible et souhaitable » avec, si possible, une action déterminante à réaliser. Les différentes pièces du jeu sont téléchargeable ici.

La transition est une histoire sérieuse, puisque c’est la vôtre. Ce jeu vous invite quand même à jouer pour de vrai et donc, à vous amuser : à sortir des clous,  à dire des horreurs, à imaginer l’impensable, à vous disputer et vous réconcilier entre joueurs...
La transition est une histoire sérieuse, puisque c’est la vôtre. Ce jeu vous invite quand même à jouer pour de vrai et donc, à vous amuser : à sortir des clous, à dire des horreurs, à imaginer l’impensable, à vous disputer et vous réconcilier entre joueurs…

> Et pour aller encore plus loin, la Fing consacre son édition 2015/2016 au sujet : « Transitions, le temps de l’action ».